6.6.07

travailler plus pour gagner plus?

La dure loi du marché du travail ne m'épargne pas... Devant la difficulté à trouver un emploi dans le secteur culturel j'ai dû accepter un travail dans le secteur marchand: inintéressant mais bien payé. J'avais établi comme principe de départ de ne pas travailler à plein temps pour me permettre de continuer la recherche d'emploi et également de rester active (bénévolement au moins) dans le milieu culturel associatif local. Mais à la première proposition financièrement intéressante, j'ai cédé et accepté le temps plein. J'ai donc établi comme (nouveau) principe de ne pas faire d'heures supplémentaires afin de tenir ce travail pour ce qu'il est : un moyen de remplir le frigo. Depuis deux semaines j'ai fait 18h supplémentaires: surplus de travail. ... Le lot quotidien de quantité d'étudiants et de jeunes diplômés qui voient leur énergie et leurs compétences détournées de leur ambition initiale. Mais selon la nouvelle philosophie en vogue, ils atteignent la plus haute des ambitions: gagner plus d'argent! Quelqu'un a t'il pensé à nous proposer de travailler mieux?

1 commentaire:

amelie a dit…

Courage Adeline ! On comprend bien le cruel paradoxe...